RECORDATUS SUM SOMNII [Alençon (je) d’une nuit d’été] est une Oeuvre plurielle mélangeant la photographie argentique et numérique, la peinture, le cinéma. Cette création originale réalisée pour la Ville d’Alençon est un travail sur la matérialité de nos images intérieures, méandres singulières de souvenirs, d’imaginaires et de rêves. C’est aussi une expérience sociale sur la manière de repenser la monstration artistique.

« À partir du 22 juin 2020, la ville d’Alençon a choisi de montrer une sélection d’œuvres singulières de l’artiste Willy LESPA, hymne féerique aux imaginaires, en vous amusant à redécouvrir les monuments emblématiques de la cité des ducs. Ceci vous amènera à trouver où se cache le lieu de diffusion original d’un film expérimental qui conclura ce parcours onirique.

L’après confinement nous oblige à nous interroger sur de nouveaux modes de diffusion de l’art en lien avec le public.

Le travail de Willy LESPA, s’inscrit naturellement dans ce contexte. Avec Recordatus Sum Somnii (je me souviens d’un rêve) il propose un concept d’art numérique unique réunissant l’image fixe, le cinématographe, la musique, etc… Une expérience accessible de chez soi, dans l’espace urbain ou dans des espaces virtuels.

Avec le chapitre « Alençon (je) d’une nuit d’été », l’artiste fait référence à l’œuvre magistrale «A Midsummer Night’s Dream » de William SHAKESPEARE. En proposant un émerveillement saisissant sur l’imaginaire et le souvenir, Willy LESPA invite le public à participer à un voyage onirique dans les rues d’Alençon. Par le déchiffrage d’images énigmatiques et enchantées, il suggère aussi un regard historique sur sa ville natale. »

Elsa-Lilly Pwong – Association STELAAR®